Vitre noire : comment y remédier ?

Lorsque vous espérez profiter d’un moment chaleureux près de votre poêle à bois, il est frustrant de constater que la vitre se noircit rapidement. Mais pourquoi cela se produit-il ? Et comment y remédier ? Voici quelques causes courantes, et des pistes de solution.

Les principales causes d’encrassement de la vitre

1. Des bûches mal positionnées

L’air doit pouvoir circuler entre la vitre et le bois. Une bûche qui touche la vitre, c’est l’encrassement assuré ! Veillez donc à choisir des bûches bien calibrées pour votre poêle, mais également à les positionner correctement. Et gare à la surcharge : un foyer heureux est rempli au 2/3 de sa capacité.

2. Un conduit mal positionné ou mal entretenu

Un tirage insuffisant est également une cause courante de noircissement.

Pour assurer un bon tirage, veillez à disposer d’un conduit de cheminée bien installé et bien entretenu. le mauvais dimensionnement du conduit, un conduit trop coudé ou trop court, un conduit encrassé… sont autant de facteurs de risques d’un feu de cheminée, en plus de favoriser le noircissement de la vitre. Que ce soit pour l’installation ou l’entretien, nous vous conseillons de faire confiance à un professionnel.

Un conduit adapté, c’est l’une des clés pour un bon rendement de votre poêle à bois !

3. Un poêle en sous-régime

Ce n’est pas une surprise : tout feu à besoin d’oxygène. Or, lorsqu’un poêle a été surdimensionné par exemple, la tentation est parfois forte de réduire fortement l’arrivée d’air.

Mais attention ! En l’absence d’arrivée d’air suffisante, la combustion est de piètre qualité. Cela aura pour conséquence directe de noircir votre vitre, en plus d’encrasser le conduit de cheminée.

Pour éviter ces désagréments, mieux vaut faire fonctionner son poêle à pleine puissance (celle recommandée par le fabricant) et, si nécessaire, réduire un peu la quantité de bois.

4. Un combustible de mauvaise qualité

L’humidité, c’est l’ennemi n°1 d’une bonne combustion ! Utiliser du bois humide entraîne un encrassement rapide de la vitre, en plus d’offrir un bien piètre rendement. Un bois sec est celui séché pendant minimum 2 ans, dans un endroit bien ventilé. Son humidité doit être inférieure à 18 %.

Bien choisir son bois de chauffage, c’est l’une des clés principales pour garantir une bonne flambée ! Un bois de qualité offrira non seulement une meilleure combustion, mais il permettra également de prolonger la durée de vie de vos équipement, en évitant les encrassements excessifs.

Vitre noire, que faire ?

En résumé, voici quelques conseils pour profitez d’une vitre plus propre, plus longtemps :

  • Choisissez des bûches bien calibrées,
  • Positionnez vos bûches correctement et évitez qu’elles ne touchent les bords du poêle,
  • Brulez exclusivement du bois bien sec,
  • Bannissez les bois traités et les résineux,
  • Evitez de faire fonctionner votre poêle en sous-régime,
  • Bannissez les « buches de nuit »,
  • Vérifiez le bon fonctionnement de votre conduit de cheminée,
  • Faites entretenir votre conduit de cheminée.

En adoptant ces quelques réflexes, obtenez une vue dégagée sur les flammes, et profitez d’une combustion plus propre et efficace.

La Maîtrise du feu, des conseils pour un chauffage au bois plus efficace

Depuis 8 ans, la campagne de sensibilisation La Maîtrise du Feu partage des conseils simples pour un chauffage au bois plus efficace et plus respectueux de l’environnement.

Découvrez toutes les bonnes pratiques et nos tutos vidéo, et profitez d’une chaleur durable en toute simplicité !

Partager l'article

D'autres actus

Modèles de poêles à bois - Guide - bien choisir

Comment bien choisir son poêle à bois ? Le guide

16 Fév 2024

Poêle à bois - Se chauffer au bois efficacement

Bien se chauffer au bois : ça ne manque pas d’air !

1 Fév 2024